PortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesAccueilS'enregistrerConnexion

Partagez|

[Yaoi – R] OS - Le cul entre deux chaises.

avatar
SolangeSuperㅡStar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: [Yaoi – R] OS - Le cul entre deux chaises. 21.05.11 22:08
Auteur : Moi \0/ Solange ! Solow aussi sur le coup.
Genre : Haha. Yaoi , avec un truck qui peut passer pour un lemon … et peut être un poil de Angst xD
Rating : J’ai mis R …
Couple : HeeTeukChul
Résumé : Heu… O.O Facultatif ?
Disclaimer : Chacun fait ce qu’il veut de ses fesses, si HeeChul a un jumeau grand bien lui fasse, j’ai pas inventé l’école ni les logements communautaires… Mais j’ai inventé cette histoire avec l’aide de Yuke un soir de Noël et le titre est également d’elle. La correction c’est Lady’, débrouillez vous avec elle =D
Note de l'auteur : Heu… bonne lecture~
Ah j'oubliais! Donc il y a deux HeeChul mais ils s’appellent l'un HeeMin, l'autre HeeWoon. C'est un clin d'oeil à SungMin et JongWoon les deux autres Super Junior qui avec HeeChul constituent les trois hommes de ma vie si on exclu mon père mon top 3 Suju. Mais les deux ont le physique de 'Chul ok ?



Le cul entre deux chaises.



« Je m’appelle LeeTeuk, j’ai 17 ans et j’ai un fantasme. J’ai deux voisins jumeaux. Et je veux qu’ils me baisent. »

J’entends ma mère appeler mon nom de la salle à manger, j’appuis précipitamment sur la touche « enter » pour valider l’envoi de ma présentation sur le forum que j’ais découvert deux semaines plus tôt. J’attrape également un mouchoir pour m’essuyer les mains, puis mon sexe sans vraiment le ménager. J’arrache mes draps en manquant d’éjecter mon ordi de mon lit pour les rouler en boucle. Je les descendrais plus tard.
J’habite au deuxième étage d’un immeuble avec mes deux parents. Le couloir qui relit ma chambre à la salle à manger donne vue sur l’extérieur. C’est bizard comme façon d’aménager les pièces d’un appartement, mais mes mère a dit en riant un jour que c’était pour ça qu’on payait le loyer si cher. Les pièces sont toutes à gauche, les portes les une à coté des autres. Je traverse le couloir doucement en regardant par les grandes fenêtres le long du mur à droite. Je sais immédiatement où regarder. Du couloir je peux voir directement sur une pièce de la maison d’à coté. Elle est plus reculée que notre immeuble car elle a une grande cour intérieure et notre immeuble lui n’est pas très profond. C’est particulier et peu répandu mais leur maison à des fenêtres qui donne sur notre terrain, celui derrière l’immeuble aménagé en sorte de parc intérieur. Il est réservé au habitant de notre copropriété, l’hiver les enfants y jouent dans la neige, en automne la femme qui aime faire des photos de l’appartement sous les toits y va beaucoup. L’été il n’y a jamais personne car c’est très mal situé avec la chaleur et même à l’ombre l’air est infernal. Et au printemps, y’a jamais personne pour s’en occuper, c’est tellement la jungle que les gens préfèrent l’observer en fumant de leur fenêtre. Quand je me mets moi même à la fenêtre, je me prends parfois des mégots de cigarettes du voisin du dessus sur la tête.
Je m’arrête au milieu du couloir car je sais que c’est d’ici que j’aie le meilleur angle de vue associé à la meilleure luminosité. Sans ouvrir la fenêtre je me planque derrière le rideau. Immédiatement mes yeux se posent au bon endroit. Dans la pièce illuminé de la maison d’à coté. C’est la chambre de HeeWoon, le frère ainé des deux jumeaux qui habitent à coté. Ils ont 17 ans comme moi et étudient au même lycée que moi, à quelques rues d’ici à peine. Il n’y a personne dans la chambre, je m’apprête à rejoindre la salle à mangé déçue quand je vois HeeMin entrer dans la pièce. HeeMin c’est le deuxième frère. On dit qu’il est sorti 20 minutes plus tard que le première du ventre de leur mère parce que personnes ne savait qu’il y avait un deuxième bébé. Je trouve ça un peu gros, ça arrive que dans les films non ? HeeMin est bien plus gentil que son frère. Au lycée ils sont tous les deux dans ma classe. HeeMin parle avec les autres élèves, les félicite et leur prête ses affaires. HeeWoon c’est toujours celui qui surveille du coin de l’œil, il ne parle à personne, sauf à son frère. Il est très inquiet, quand quelqu’un approche de trop près son frère il arrive pour dire à HeeMin de se concentrer sur ses choses à faire pour lui et il reste possessivement adossé à la table d’ HeeMin à le regarder travailler ou dessiner. HeeMin aime dessiner. Il se dessine, ou il dessine son frère. Je ne sais pas trop parce que le frère de ses dessins est toujours souriant, avec un regard tendre, joyeux et presque émerveillé. Le frère qui ressemble le plus à ce qu’il dessine c’est lui-même, HeeMin. Pourtant HeeMin regarde toujours HeeWoon pour modèle. Il met ses vêtements à son dessin et les moindre détails, car il est très perfectionniste, il les prend sur son frère. C’est vrai qu’ils se ressemblent mais ils sont quand même différents dans leur attitude… alors ça me laisse perplexe sur la personne qu’il dessine. Et puis il ne dessine jamais la bague qu’il a à la main gauche, HeeWoon lui n’a pas de bague. HeeWoon lui c’est toujours celui qui a des bonnes notes sans en foutre une. Normal puisqu’il passe son temps à surveiller son frère. C’est pour ça cette histoire de naissance surprise, les gens disent que du coup, HeeMin a eu des complications petit pour survivre et depuis il est couver par ses parents et son frère. HeeWoon sourit toujours à HeeMin pour lui dire de ne pas s’en faire quand ses notes ne sont pas excellentes. HeeWoon sourit toujours à HeeMin… HeeWoon ne sourit toujours qu’à HeeMin.
J’entends ma mère m’appeler encore alors je quitte la fenêtre des yeux. Quand je reregarde HeeMin est déjà sorti de la pièce. Je souffle déçue et je pars pour la salle à manger.

« Non, ce n’est pas sale, pourquoi vous dites ça ? Vous savez, ils sont si bizard entre eux, j’ai d’abord imaginé comment ils étaient à deux avant de m‘imaginer avec eux. »

Je suis en retard. J’éteins mon ordinateur et j’attrape mon sac de cours. Je passe devant la salle de bain et y revient, je passe un coup de peigne dans mes cheveux. J’ai laissé mes cheveux pousser. Depuis que les deux frères se sont installé à coté de chez nous. Moi j’habite là depuis toujours, eux ils y sont depuis le début de l’année scolaire. Parfois quand ils attendent adossé l’un à coté de l’autre sur le même mur, HeeWoon glisse ses doigts dans les cheveux long de HeeMin. Une fois ils sont arrivé au lycée ensemble mais HeeWoon avait coupé ses cheveux. Ils étaient un peu plus cours et il les avait teints en une espèce de roux. C’était étrange car c’était la première fois qu’ils se démarquaient l’un de l’autre puis HeeMin à passé la mâtiné le nez sur sa feuille de dessin sans jamais y toucher. Il l’a juste regardé pendant des heures avec une expression triste. HeeWoon à suivit le cours sans pouvoir s’empêcher de le regarder inquiet plusieurs fois par minutes. Le midi, les deux frères ont pas mangé à la cantine mais ils étaient la en cours l’après midi après avoir loupé les deux premières heures de cours. HeeMin avait la même coupe de cheveux que HeeWoon. Il s’est assis à sa place et au lieu d’écouter le cours il a pris une nouvelle page de son cahier à dessins et il a dessiné. Sans même se regarder ni son frère une seule fois il a dessiné un corps, le leur dans les grand trais. Puis il a passé des longues minutes à reproduire leurs nouvelles coupes de cheveux. Il souriait en faisant ça et HeeWoon aussi. Penché sur son classeur à faire pour une fois les exercices de maths donné par le professeur, il souriant comme un enfant.

« Je passe des heures à les regarder, l’un comme l’autre. Quand ils se regardent, lorsque leurs regards se croisent, je me sens traversé d’un frisson indéfinissable. J’ai chaud partout et je ne sais pas où me mettre. J’ai l’impression que le monde tourne autour de moi et que je suis la plus belle personne du monde. J’ai l’impression d’être eux. »

HeeWoon est assis sur son lit. Ca fait 15 minutes qu’il ne bouge pas. Il tend sa main pour attraper quelque chose mais je ne vois pas. Il a son casque tout neuf sur les oreilles, celui que HeeMin lui a offert pour leur anniversaire. Je ne sais pas ce que HeeMin a eu de son frère, c’était tout petit, dans une boite minuscule et il ne l’a pas vraiment agité devant la fenêtre. Ils se sont offert leurs cadeaux dans leurs chambres, pas devant leur parents. C’est peut être parce qu’ils sont jumeaux… il parait que les jumeaux ont des relations très particulières, vraiment très déférentes des autre relations fraternelles. Moi je n’ai ni frère ni sœur, je ne sais rien des relations fraternelles. HeeMin arrive dans la chambre sans frapper. HeeWoon doit être trop concentré dans sa musique car il ne bouge pas quand HeeMin s’approche. Il ouvre un œil quand il sent le lit s’abaisser sous le poids de HeeMin. Il tourne la tête et lui sourit. Il lui tend aussi son bras et HeeMin vient s’assoir et se laisser aller contre lui, la main de son grand frère posée sur son épaule. HeeWoon sourit en le regardant. C’est dans ces cas là que je comprends. C’est bien HeeWoon que dessine HeeMin. Chez eux, entre eux, HeeWoon a toujours ce sourire tendre et protecteur, bien moins menaçant que dans la classe, au lycée. HeeMin pose sa main sur celle de HeeWoon sur son épaule. Il la caresse. HeeWoon regarde par la fenêtre, je me recule et me baisse, bêtement. Il ne peut pas me voir je le sais. Pourtant j’ai l’impression d’être pris en faute, comme si je m’immisçais dans leur intimité, leur intimité fraternelle, comme si je les espionnais. Mais c’est vrai, c’est ce que je fais. J’en ai quand même honte. Je me relève. HeeWoon est debout, HeeMin s’est laissé tomber sur le lit, sur le coté. HeeWoon se penche et embrasse le front de son frère. Puis il caresse sa cuisse et il sort de la pièce. HeeMin ferme les yeux seul dans la chambre de son frère. Je le regarde dormir. Les deux frères sont vraiment beaux, ils sont vraiment beaux tous les deux. HeeMin attrapa la télécommande de la chaine Hifi de son frère et j’imagine qu’il la met en marche. Il enfouit son visage dans les draps. Il secoue un peu la tête, je le vois se tordre un peu puis il attrape l’oreiller et le sert contre lui, il respire l’odeur de l’oreiller, il le caresse. Il se tourne sur le coté et lâche l’oreiller d’une main. Je sais ce qu’il va faire, je l’ai déjà vu. J’ai chaud. Il défait la fermeture de son jean. Il met sa main entre sa peau et son caleçon. Je pose ma main sur mon pantalon, sur mon entrejambe. HeeMin se touche sur le lit de son frère et moi je me touche en le regardant à une dizaine de mettre de lui. La porte s’ouvre de nouveau et je sursaute. HeeMin ne s’arrête pas, il regarde son frère qui a refermé la porte mais il continus. Finalement il cache son visage dans l’oreiller. Je crois que HeeWoon n’a pas bougé et n’a pas cessé de l’observer avant qu’HeeMin jouit dans sa main. HeeWoon se dépêche alors de prendre des mouchoirs. Il va essuyer la main de HeeMin puis il hésite un peu avant d’approcher son ventre pour le nettoyer par là aussi. Je sens mon bas ventre exploser et je jure. J’ai pas fait attention, va falloir que je fasse quelque chose, j’ai laissé des traces. Je relève la tête, HeeWoon s’est assis sur le lit et a pris HeeMin dans ses bras. Il a enfouit sont visage dans le coup de son petit frère qui lui caresse les cheveux.

« Je les avais déjà vu se toucher. C’est comme si ils ne pouvaient pas retenir certains gestes. J’étais sûr que HeeWoon ne pouvait rien refuser à son frère et je suis sûr que j’ai raison. Est-ce que c’est mal ce que je fais ? »

Je suis assis à mon bureau dans la salle de clase. Je sais pas trop quoi faire. Je n’ose pas regarder ni HeeMin ni HeeWoon mais le cours ne m’intéresse absolument pas, je suis trop obsédé sur ce que j’ai vu hier. D’habitude quand ça se passe comme ça, HeeMin ne jouit pas devant HeeWoon. Je ne sais pas ce qui a changé. Il leur arrive de se toucher, se caresser. Mais je ne les ai jamais vus faire ça avant. Il arrive souvent à HeeMin de se toucher sur le lit de son frère, mais HeeWoon n’assiste jamais à ça. Mais il le sait. Quand HeeMin quitte sa chambre et que lui y revient, HeeWoon va s’assoir sur son lit et il caresse la couette, là ou son frère gémissait quelques secondes plus tôt. Quand HeeMin revient quelque minute plus tard, les cheveux trempé et habillé d’un pyjama, il vient s’assoir à coté de HeeWoon et si celui-ci ne réagit pas, HeeMin le sert fort dans les bras et va lui embrasse la joue. Puis il posa sa tête sur son épaule et ils restent parfois des heures comme ça. Parfois, je vois HeeMin tourner la tête vers HeeWoon, il cherche se visage de son frère de ses lèvres alors qu’il a fermé les yeux. Il lui embrasse la joue, la mâchoire, il va chercher sa bouche… HeeWoon l’en empêche en tournant la tête quand leur lèvres se touchent. Il essaye encore mais HeeWoon ne le laisse pas faire, alors il le lâche et il cache son visage dans ses genoux.
HeeMin et HeeWoon sont frères jumeaux mais il y’a plus que ça entre eux. Des frères n‘ont des étreintes comme je les vois en avoir parfois. Il y a un bruit lourd d’un coup, je tourne la tête comme toute la classe. HeeMin est par terre, au pied de son bureau, il tien sa tête dans ses mains. Je me relève d’un coup sans vraiment y penser. HeeWoon est déjà accroupit près de lui. Il lui demande ce qui ne va pas, il est très inquiet. Il le surélève et le porte pour l’emmener hors de la salle. HeeWoon est plus froid que HeeMin mais il n’est pas plus musclé et plus fort, je me demande comment il arrive à le porter. Je ne peux pas m’en empêcher, je quitte la salle chaotique et personne ne s’en rend compte d’ailleurs. J’arpente quelques couloirs puis j’entends soudainement du bruit. Les toilettes. La porte et entrouverte alors en essayant d’être discret je glisse un œil dans l’embrassure. HeeWoon tien le visage de son frère au dessus d’un lavabo, HeeMin s’asperge le visage d’eau. Il finit par posa une main sur chaque bord du lavabo et tousse un peu. Tu aurais du dormir plus cette nuit, ça ne te fais pas bien de te morfondre. HeeMin relève la tête et regarde son visage dans le miroir en face de lui. Ta gueule hein, te fous pas de moi s’il te plait. Tu me dégouttes tellement, j’ai envie de te frapper. Je ne comprends pas ce qu’il se passe, pourquoi HeeMin lui parle t’il comme ça ? Ca ne lui ressemble pas. Arrête ‘Min, HeeWoon force HeeMin à se retourner et à le regarder, j’y peux rien moi ! Fais pas comme si tu ne comprenais pas ! Tu sais bien que moi aussi ça me fait du mal. HeeMin ne dit rien mais il posa sa main droite sur la joue gauche de HeeWoon. Sa main est encore humide de l’eau du robinet et la joue de HeeWoon brille là où il a été touché. Je déteste être ton frère. HeeMin l’embrasse. Il vient poser ses lèvres sur celles de HeeWoon. Ils font la même taille et ont les même proportions, alors tout deux les pieds au sol leur lèvres se retrouvent parfaitement en face. J’ai mal au ventre. Je pensais qu’HeeWoon le repousserait comme toujours mais il saisit son visage entre ses mains et il l’embrasse… il avale ses lèvres et il… on dirait presque qu’il veut le blesser. C’est pas du plaisir que je vois c’est de la souffrance. Ils se blessent à s’embrasser. HeeMin pousse leur corps et HeeWoon recule. Il se retrouve contre le mur carrelé et ils continuent à s’embrasser. On dirait qu’ils se font l’amour avec leur bouche, comme si s’y prendre autrement était interdit. C’est interdit, ils sont frères. HeeWoon descend ses mains et les passe sous le teeshirt de HeeMin, il lui caresse le dos. Il y’a leur langues qui s’agressent je le vois. Je peux presque imaginer leurs plaisirs, j’ai l’impression de vivre par procuration. HeeMin glisse ses mains jusqu’au pantalon de son frère et essaye d’en ouvrir la braguette. Mais HeeWoon lui attrape les mains pour l’arrêter, il lâche sa bouche et laisse aller sa tête contre le mur derrière lui. Ils se regardent alors que HeeWoon amène les mains de HeeMin à sa bouche pour les baiser l’une après l’autre.

« Je suis comme un gamin qui surprends sa maman mettre les cadeaux sous le sapin, mes yeux sont rageur de trahison, mais pas de découvrir que le père Noël n’existe pas, j’ignore pourquoi, je les regarde et je me sens rager. Je me sens jaloux aussi. »

Je suis assis à bon bureau encore. Dans cette salle de classe. J’essaye de me concentrer sur l’exercice qu’on fait. Une étude de texte, moi je veux juste étudier la façon dont HeeWoon caresse les hanches de HeeMin quand il autorise celui-ci à des gestes déplacés. Ca fait une semaine que la scène dans les toilettes s’est déroulée. Je sais que j’ai été vu. Par HeeWoon. J’ai crus qu’il ne m’avait pas reconnu quand j’ai retiré mon visage de l’embrassure de la porte et que je suis retournée en cours mais quand ils sont revenus à leur tour seulement une minute après moi HeeWoon me cherchait des yeux dans la salle et m’a fixé pendant de longues minutes une fois de retour à sa place. Nous avons deux heures de mathématique actuellement, j’essaye de me concentrer sur notre exercice alors que nous sommes pendant la pause entre les deux heures. Beaucoup sont restés dans la salle. HeeMin est assis sur sa table et discute avec sa voisine de devant. Il y‘a deux autres filles penchées à ses lèvres à droite et un garçon assis sur la table à gauche. Ils sourient et rigolent tous ensemble. La fille assis à la table devant, elle est amoureuse de HeeMin je le sais, ça se vois. J’ai envie de l’éloigné mais en même temps je sais que je ne suis pas le seul. HeeWoon assis à sa place quelque bureau derrière la regarde avec toute la haine du monde alors qu’elle glousse pendue aux lèvres de HeeMin. Elle tend la main et attrape le cahier à dessins sur la table de HeeMin. Elle l’ouvre et souriant, HeeMin ne rit plus du tout et HeeWoon s’est redressé, presque prêt à bondir. Lorsqu’elle effleure un dessin d’un de ses doigts vernis, il se lève d’un coup et lui prend le cahier des mains. Ne touche pas à ce qui ne t’appartient pas. Il regarde HeeMin et lui tend le cahier. Hésitant HeeMin fini par le prendre, HeeWoon le lâche difficilement. Ne touche pas à HeeMin, c’est ce qu’il a voulut dire bien sûr. HeeMin lui sourit finalement et HeeWoon retourne s’assoir à sa place. Il y’a un silence gêné autour de HeeMin puis le professeur revient et soulagé, tout le monde reprend sa place.

« J’ai commencé à les vouloir tout les deux car quand j’en veux un l’autre est toujours là. S’ils ne peuvent marcher qu’ensemble alors je les veux tout les deux. Je veux les sentir, les approcher, rentrer dans leur monde, je veux les comprendre et leur faire du bien… »

Je râle un peu contre ma mère. Je mets mes chaussures en ronchonnant. Le facteur est passé hier nous déposer un colis. Mais il n’était pas pour nous, il n’y avait tout simplement personne dans la maison voisine pour le réquisitionner et j’ai eu la malchance de rentrer à la maison à ce moment là. Il m’a demandé si je pourrais donner ce colis à son destinataire et j’ai dis oui. Il a oublié de me dire que c’était pour les jumeaux. Quoi que je n’aurais pas put dire non pour autant. Je prends le colis posé dans le couloir et je descends les escaliers de l’immeuble. Ca sent pas très bon mais j’ai vu pire, ici au moins c’est pas la pisse que ça sent. Je vais doucement jusque la porte de la maison voisine. Ils n’ont jamais eu de grillage, juste directement la maison, donc un sacrée petit jardin à la merci de tout passant. Je sais qu’il n’y a que les jumeaux dans la maison, leurs parents sont absents depuis plusieurs jours et je sais par mes parents qu’ils ne rentreront que au bout d’une semaine. Je crève à me demander ce que les deux frères peuvent bien faire dans la maison, seuls sans parents. Je dois m’empêcher d’y penser. Je frappe mais personne ne répond. La porte est ouverte, je rentre je n’ai pas envie de repasser plus tard. Je n’avais jamais vu la maison de l’intérieur. Je travers un petit couloir, il y’a une cuisine à gauche et une salle de bain à droite. En face j’aperçois le salon. HeeWoon arrête, arrête de penser comme ça, depuis tout ce temps, est ce qu’il n’est pas trop tard pour penser au mal de tout ça ? Je me fige. Ils ne m’ont pas entendu, je ne sais pas quoi faire, je ne plus reculer mais les surprendre serait déplacé. Tant que je ne te touche pas je ne te salis pas ‘Min, je ne veux pas te salir plus que le fait la tendresse que j’ai pour toi. Je suis comme hypnotisé quand j’approche pour avoir vue sur ce qui se passe. Moi je m’en fou, j’ai juste besoin de toi… tu comprends ? HeeMin est assis sur une table. HeeWoon est face à lui presque glissé entre ses jambes. Le plus jeune frère à la tête posée sur l’épaule de son frère. Tournée vers l’extérieur. Il tourne la tête et vient l’enfouir dans le coup de HeeWoon. Je ne sais pas s’il lui parle ou s’il l’embrasse. Arrête ‘Min… La main droite de HeeWoon se lève pour venir caresser les cheveux de HeeMin. D’un coup il saisit le visage de son frère dans ses mains et se rapproche pour le serrer contre lui. HeeMin doit pleurer. HeeMin se redresse et laisse aller sa tête en arrière. Les traces de larmes sur ses joues brillent à la lumière. Son front dégagé est face au plafond tendis qu’il guide une main de son frère des siennes sur sa poitrine habillée. Il la tient des deux mains et la guide, sur son torse, entre ses deux seins, puis plus haut, vers son cou, il fait caresser son corps de cette main et la fait redescendre sur son ventre. ‘Min… HeeMin rouvre les yeux et les plonge dans ceux de son grand frère en redressant la tête. Qu’est ce que ça peut foutre HeeWoon ? On est que tout les deux, on a toujours été que tout les deux… qui ça dérange ?... HeeWoon récupère sa main et attire son frère à lui, son visage en face du sien il vient embrasser le front de HeeMin qui ferme les yeux. Puis il descend, il embrasse son nez, puis sa pommette, sa joue. Finalement il pose ses lèvres sur les siennes doucement. Je réalise alors que je suis à l’étroit dans mon pantalon. Pour la première fois, je me trouve malsain, j’ai l’impression de violer quelque chose, je me sens pitoyable et j’ai envie de disparaitre. S’il te plait. HeeMin lui a glissé ça comme une supplication entre deux baisers. Je sens que HeeWoon va faiblir. Il mène d’un coup ses mains à la braguette de HeeMin qu’il se dépêche d’ouvrir. Sa main se glisse dans son pantalon sans attendre et HeeMin lâche un petit cri aigue contre le coin de ses lèvres. HeeWoon retire sa main et sert HeeMin contre lui, son frère s’enroule autour de sa taille alors qu’il est soulevé. Difficilement, HeeWoon fait glisser le pantalon et le boxer en même temps. Puis il repose HeeMin sur la table et le ré-embrasse un peu plus désespérément. HeeMin lui répond avec passion en enroulant ses bras autour de son cou. La main de HeeWoon retourne sur le sexe de HeeMin. Il le saisit entièrement dans sa main, entre ses longs doigts. Je regarde cette main caresser ce membre gonflé. Je suis hypnotisé par ses mouvement, j’en ressens toutes les attentions tendis que j’ai ma main autour de mon propre sexe. Je jouis en même temps que HeeMin et je m’entends gémir en même temps qu’il laisse échapper le nom de son frère, comme le témoignage d’un plaisir malsain. Je relève la tête effrayé de m’être trahis par mon bruits non contrôlé. HeeWoon est en train de me regarder, moi, la main dans le pantalon déboutonné. Sa main à quitté le sexe de son frère pour se poser sur sa hanche alors que l’autre et toujours posée avec possession dans son dos. Je n’ose même pas bouger, je n’ose même pas m’enfuir. Viens, qu’il me dit. Il me dit de venir. Je ne réfléchis même pas je suis hypnotisé par son regard. J’avance doucement, j’ai retiré ma main de mon pantalon car c’est quand même gênant en avançant. Une fois à coté d’eux HeeWoon me sourit. Regarde-nous. Je fais de grands yeux quand je le vois faire s’allonger HeeMin sur la table. HeeMin en se laissant étaler sur la table tourne la tête vers moi. Ses yeux brillants se fondent dans mon regard et j’ai l’impression qu’il me supplie. De quoi je ne sais pas. HeeMin, je vais mettre mes doigts d’accord ? HeeMin ne me quitte pas des yeux mais acquiesce. Je vois le coin de ses lèvres trembler quand j’imagine que HeeWoon a fait pénétrer un doigt entre ses fesses. Je laisse les yeux brillants du plus jeune frère et laisse mon regard courir sur son ventre, sur son pull fin rose, puis descendre jusque son sexe qui s’étend, fièrement sous mes yeux, juste au dessus de la main de son frère qui bouge, à l’entrée de son corps. Aah. Je lève les yeux, HeeWoon regarde son frère inquiet de ses moindres réactions. Je réalise enfin qu’ils sont là devant moi, l’un allongé sur une table avec les genoux replier alors qu’entre ses jambes son frère prépare son corps à une pénétration future. Je suis un voyeur, un élément, un sujet d’excitation, de libération, comme une permission alors que devant moi HeeWoon prépare son frère avec plus de prévenance, d’attention et de patience que je n’aurais put leur imaginer. Avec plus d’amour que deux personnes qui n’auraient pas été lié comme eux le sont l’auraient fait. Avec plus de tendresse que personne. Je vois là toute la puissance de leur sang commun. J’approche ma main du ventre de HeeMin, juste son ventre, sur son pull, je veux le toucher, j’en éprouve le besoin soudain. Une main vient arrêter la mienne. C’est HeeMin qui attrape ma main et la repousse. Son regard lui est toujours plongé dans celui de HeeWoon qui le regarde d’en face. Ces yeux brillent, je continu de le regarder. Son visage et brillant de transpiration, tendis que sa bouche et entrouverte d’un plaisir léger, d’un gène acceptée. D’un coup HeeWoon saisit ses hanches des deux mains et le colle contre lui, le serrant il l’entraine jusqu’au long canapé. Il le pose dessus comme il était sur la table et s’en sépare. De l’autre bout de la pièce il me cherche des yeux. Viens, prends-le. Comme un enfant je mets du temps à réfléchir puis j’accours presque. Arriver devant le canapé je ne bouge plus. HeeWoon baisse mon pantalon, mon boxer aussi et il me place en face des fesses de son frère. Il nous laisse comme ça tout les deux, moi à observer le garçon qui attend les yeux fermés la respiration calme, avant de revenir précipitamment. C’est lui qui saisit mon sexe dans sa main et sans faire attention au cri excité que je lâche, il le caresse et l’enduit de gel avant de l’approcher des fesses de son frère. Je me glisse en HeeMin tout doucement, je me laisse fondre en lui comme une évidence et tout mon corps tremble de plaisir. HeeMin sert ses cuisses autour de mes hanches et je les saisis pour m’y accrocher. C’est indescriptible, ce que le corps serré de HeeMin autour de mon sexe projette dans mon corps. J’a l’impression que je vais exploser, là tout de suite à l’intérieur de lui. HeeWoon qui s’est déshabillé vient se positionner derrière moi. Je gémis de douleur quand je le sens entrer deux doigts en moi, la surprise m’arrache un mouvement de recule qui fait gémir HeeMin lorsque mon sexe bouge en lui. HeeWoon me prépare grossièrement directement avec le lubrifiant. Quand finalement il glisse son membre gonflé en moi, un cri suraigu m’échappe. Je prends pleinement conscience de mes muscles qui se ressert autour de lui et je l’entends gémir. Mon cœur se gonfle de félicité. Il saisit mes hanches et je sens son sexe se retirer doucement de mon corps avant de s’y renfoncer, plus loin. Je gémis. Il recommence encore, je gémis encore. HeeMin aussi gémit alors que j’essaye d’accompagner les mouvements de HeeWoon et de m’enfoncer moi aussi toujours plus loin dans son frère. Dans son frère…HeeWoon… C’est HeeMin le premier de nous trois qui a dit un nom. Mon cœur se serre alors que je comprends peu à peu. Les mouvements de HeeWoon s’accentuent, s’accélèrent peu à peu et nous emmènent toujours un peu plus profondément vers un plaisir inconnue. HeeMin ! HeeMin ! C’est la première fois que je fais l’amour à un homme, la première fois qu’on me fait l’amour. HeeWoon… Est-ce qu’ils connaissent même mon nom ? HeeMin tu es… Je me laisse porter par la chaleur autour de nous, à l’intérieur de nous, j’essaye de ne pas entendre ce qui même si je le sais, même si je l’ai toujours sut me fend l’âme. Je sens mon sexe claquer contre les organes de HeeMin à l’intérieur de son corps alors qu’il gémit toujours un plus fort, de façon plus rapproché. Oh HeeWoon, plus ! Plus ! Je me mort les lèvres tendis que c’est le sexe de HeeWoon qui claque dans le miens de corps, tendis qu’il me déchire de l’intérieur, qu’il me frappe là où ça me fait tant de bien que je veux gémir un nom moi aussi. Mais je me retiens, je me retiens même de toute sorte de bruits, de toute façon de démontrer un contentement. Ce n’est pas mon plaisir. HeeWoon pitié, HeeWoon… Ils s’aiment à travers moi, ils se font l’amour à travers moi. HeeMin, je…HeeMin. C’est comme si je n’étais pas là, comme si mon corps n’était que la protection au milieu de leur blasphème. Mon corps sur le mouvement de leur amour, des sentiments de HeeWoon qui à travers moi vont remplir le corps de HeeMin. Pitié tuez moi maintenant. J’ai l’impression que je peux m’écraser d’un coup, tomber d’un coup, ne plus rien voir, tout perdre. HeeWoon. Je rouvre mes yeux pour revoir les larmes couler de nouveau sur les joues de HeeMin. HeeWoon… HeeWoon explose dans mon corps en même temps que HeeMin explose entre nos deux ventres. Je les suis plusieurs secondes après. HeeWoon s’est déjà retiré de mon corps et immédiatement à mon tour je m’extrais de celui de HeeMin. Je me redresse et m’écarte, j’étouffe entre eux deux. Je récupère mes habits et en me rhabillant, je ne peux pas m’empêcher de les regarder. HeeWoon se couche à coté de HeeMin et le serre dans ses bras. HeeMin… est ce que ça va ? Ne faites pas attention à moi. Tu as mal ? Je n’existe pas. Non c’est bon, je suis heureux… Je veux m’enfuir. HeeWoon merci. J’accroche les derniers boutons, mes yeux écarquillés plus qu’il n’est possible fixent leurs deux mains qui se serrent. HeeMin je t’aime. Je me retourne et m’enfuit dans le couloir. Je sais HeeWoon, je t’aime aussi. Je cours pour rentrer chez moi.

« Je pense que j’étais jaloux de leur entente que j’étais jaloux de ce qu’ils partageaient. Ca me manquait et je voulais être aimé comme ça. Mais au final je me suis perdue à trop en découvrir. La vérité m’a fait mal pour eux, ces deux frères jalousés d’un amour par la bienséance. Au final je me suis perdue en pénétrant dans cette maison car j’en ai trop vu, j’ai trop saisit cette souffrance, je l’ai trop vécue. »

J’appuis sur la touche « enter » et je valide mon dernier message avant de supprimer mon compte. Tous mes messages postés passeront en invité. Maintenant je range mon ordinateur dans son sac et je ferme le dernier carton en y rangeant un dessin. Ma mère a obtenu la mutation qu’elle demande depuis 10 ans, on déménage demain.



FIN
avatar
PoohoaHAE∞FOUNDER
Voir le profil de l'utilisateur http://www.haebaraghee.fr
MessageSujet: Re: [Yaoi – R] OS - Le cul entre deux chaises. 22.05.11 11:39
SPOT

Bon ben voilà je l'ai relu. Et que dire ? Il m'a tout autant touché et bouleversé que la première fois. Y'a que toi qui peut arriver à produire un tel chef d'oeuvre avec un tel couple ! Sérieusement, HeeTeukChul quoi ! Jamais j'aurais pensé que tu le ferais et que tu le ferais aussi bien.
Alors ça me fait toute chose que ce magnifique OS soit né "grâce" à moi haha.

Ce que j'aime le plus dans l'OS c'est le rôle tellement ingrat de Leeteuk, le rôle de lien, de réceptacle, de fantôme et d'intermédiaire. Je trouve que l'idée est juste superbe et tellement juste dans la relation de jumeaux. Je rêverais que tu fasses d'autres fictions avec eux ! Même si je sais que c'est mieu que leur histoire se terminer comme ça et que rien d'autre ne vienne entacher ce qu'il s'est passé.
C'était juste tellement beau mais aussi tellement triste !

Raaaah, ça me brise le coeur ! Et mine de rien, mettre Teuk et Chul ensemble, je ne peux le supporter que dans des univers parallèles lol, pas dans les Super Junior !
Enfin bref, t'es la plus forte ma prêtresse Solange ♥


Dernière édition par Poohoa le 18.07.11 19:23, édité 1 fois
avatar
EunieStar▪bud
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Yaoi – R] OS - Le cul entre deux chaises. 26.06.11 13:07
Aah cet OS ! C'est du Solow donc pas très joyeux mais j'aime beaucoup Wink
Peut être c'est le fait qu'il y ai deux HeeChul lol
Non mais tu écris vraiment trop bien ! Domage que ce soit triste par ce que je serai accro à tes écris sinon.
avatar
EmyㅡPetal
Voir le profil de l'utilisateur https://twitter.com/#!/hingEMY
MessageSujet: Re: [Yaoi – R] OS - Le cul entre deux chaises. 26.06.11 21:24
MDR. J'ai bien aimé le début.. je lirai cette semaine quand j'aurais le temps!
=D.
avatar
EmyㅡPetal
Voir le profil de l'utilisateur https://twitter.com/#!/hingEMY
MessageSujet: Re: [Yaoi – R] OS - Le cul entre deux chaises. 03.07.11 22:11
J'ai fini de le lire !!!!
Il était bieeeeeeeen! ça c'est du Solange quoi =D.
avatar
LullyFLOWER▲donator
Voir le profil de l'utilisateur http://ourkey.fr/
MessageSujet: Re: [Yaoi – R] OS - Le cul entre deux chaises. 03.07.11 22:36
Wow ... C'est ... triste mais qu'est-ce que j'ai adorée lire ton texte !
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Yaoi – R] OS - Le cul entre deux chaises.

[Yaoi – R] OS - Le cul entre deux chaises.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HaebaragHee :: Communauté :: Fanmade :: Fanfictions-



Property of HaebaragHee, SM Entertainment and forumactif.com, toute reproduction, même partielle pourra se solder par des poursuites judiciaires ;
© HAEBARAGHEE.FR Since 6th March, 2011 ㅡ haebaraghee@hotmail.fr ㅡ
All Rights reserved, do not reproduce without permission ; No copyright infrigement intended. optimisé sous MOZILLA FIREFOX.